Doug Now you see ‘em, now you don’t

Le 01/06/2009
Lorsque j’ai réfléchi au thème Positif et Négatif, j’ai tout d’abord focalisé sur les mots positif et négatif, en tant que contraires. J’ai commencé à utiliser les opposés tels : vu contre caché, lumière contre obscurité, vrai contre faux.

C’est comme un numéro d’illusionniste…
Que voyez-vous ?
Est-ce que tout est comme il semble l’être ?
Comment est-ce que je me sens quand je le vois ?
Est-ce vraiment drôle ?
Qu’est-ce qui est important ?
Qu’est-ce qui est nécessaire ?

"Now you see ‘em, now you don’t" satisfait mon esthétique de l’équilibre des contraires. Les homonymes peuvent aussi avoir des sens complètement différents : red/read ou fish scale/weight scale.

En tant que spectateurs, nous sommes constamment en interaction avec les contraires. Pour moi, les choses qui ne sont pas en opposition les unes par rapport aux autres n’ont pas beaucoup d’intérêt. Elles sont comme une mare : sans vie.

Il faut espérer que ce que nous « voyons », contrairement à ce qui est « caché », nous permettra de prendre dans notre vie une décision positive, plutôt qu’une négative.

Moïse parla au peuple d’Israël en ces termes :

« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Éternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob. »
Deut. 30: 19 20