Memory palace

Le 29/06/2006

 Lorsque j’avais onze ans, je jouais à côté d’un puits sur le terrain familial. Pour moi, c’était une chose mystérieuse, d’une profondeur infinie. Un toit miniature, couvert de lierre, protégeait le puits : un
rouge-gorge avait fait son nid dedans et ce petit nid portait trois œufs parfaits et d’un bleu turquoise vif. Je dérangeai le nid, ne me rendant pas compte de mon action.

 Par la suite, je ne pus m’arrêter de penser à ces œufs. Pourront-ils éclore ? Les petits seraient-ils nourris ou abandonnés dans ce nid ? Je me suis inquiété.   

 “Memory Palace” est le résultat d’un souvenir de cette mésaventure de jeunesse. L’œuvre exprime ma fascination incessante pour la nature et ma compréhension de la forme archétypique de l’œuf transformé, à travers la mémoire, en symbole du possible et d’une nouvelle vie.