Bohumil La poupée

Le 20/06/2011

La nuit calme le mélange des couleurs dans une épaisseur veloutée.

Quand elle commence de nouveau à briller dans les nuances des couleurs matinales,

On peut essayer de deviner :

Quelle était la couleur de la joie et de la tristesse qui entrèrent dans les nuits des belles demoiselles ?

Quelle était la couleur de l‘attente, de la confusion et du doute,

De la peur et du désir, du plaisir et de la douleur ?

Quelle était la couleur des pleurs silencieux de la perte de l’innocence ?


Ivo Kren, Conservateur de la collection du verre, Vychodoceske Museum, Pardubice


La poupée – La nuit de la belle demoiselle