Sally “Fanfare II”

Le 19/06/2007
Ces dernières années, j’ai été très occupée, créant des œuvres neuves pour différentes expositions et commissions. Je me sens chanceuse d’être ainsi immergée dans mon obsession, mais je crois parfois que je mène une vie plutôt déséquilibrée. Si équilibre il y a, je dirais qu´il est, assez curieusement, dans le Contraste de styles de mes sculptures de ces dernières années.

Ma propre version de l´ « équilibre », dans ce cas-ci, est comme le point d´appui d’une balance sur laquelle les styles opposés ou les approches créatives pèsent également et reposent en suspension.

Ces dernières années, j´ai eu un double attrait pour les formes sculpturales représentatives et pour les abstraites, et je me trouve littéralement au « centre », également intéressée par deux approches stylistiques contrastantes. Je me suis également impliquée en créant des œuvres qui sont souvent des contrastes du point de vue de l’échelle (art public à grande échelle contre oeuvre sur piédestal de petite taille) puis des contrastes en termes de matériaux (acier inoxydable et granit contre acier doux, verre de fonte et bois). Je pense, en méditant sur le thème de cette année, que le « Contraste » a été une « fugue de fond » pour la majeure partie de mon travail ces dernières années.

Pour la pièce des Verriales cette année, mon approche en termes de style d’exécution, fut de la mettre en contraste avec la pièce de l´année dernière. Ce qui était représentatif est maintenant rendu de manière abstraite - mais dans les deux œuvres, mon espoir est qu´un sentiment semblable soit évoqué et qu´un élément du féminin passe visuellement, même pour la pièce abstraite. Je me suis amusée en jouant avec cette forme et, finalement, j’ai produit trois variations abstraites, une petite série de pièces dont Fanfare II fait partie. Dans ma sculpture pour l’exposition cette année, vêtement et figure, visage et fruits, de la précédente pièce, sont recréés sous une nouvelle forme qui dépend davantage du sentiment que du fait. Les matériaux utilisés sont les mêmes dans les pièces des deux années, mais les styles sont contrastés – afin de rendre une idée analogue, mais dans un langage visuel différent.