Jirina Labyrinthe en mouvement

Le 19/06/2007
Parfois, en ville, j’ai des visions bizarres. Le réseau de rues devient un labyrinthe fantasque de décors de théâtre en mouvement. Ses chemins s’ouvrent juste devant les yeux et se ferment toute de suite derrière le dos.

Texte Ivo Kren, conservateur de la collection du verrre
VYCHODOCESKE MUSEUM  Pardubice