Maria “L’Homme collectif et la Lumière“

Le 17/06/2008
La Lumière révèle la bêtise humaine ainsi que la sagesse. Anatole France dit que la bêtise est plus
tragique que la méchanceté, car la méchanceté peut s’arrêter de temps en temps, mais la bêtise
subsiste à jamais.

L’homme collectif pense être parfait. Mais celui qui se croit parfait parmi les élus doit être très orgueilleux. Cependant, sa conviction sur sa propre perfection ne repose pas sur la naïveté, ne fait pas partie intégrante de sa personnalité; elle n’est que pure vanité et se présente comme quelque chose de douteux, fabriqué, chimérique. C’est pourquoi l’homme orgueilleux a besoin des autres, il veut confirmer à travers eux son image créée par lui-même.
Ce sont les pensées de José Ortega y Gasset exprimées dans son livre intitulé La révolte des masses.

Démontrer l’absurdité et la « banalité » des idées développées à propos de la lumière, démontrer en même temps que la lumière peut également véhiculer des pensées philosophiques aux masses, à l’usage quotidien : ça c’est un véritable défi !