Bohumil Les marches du paradis

Le 17/06/2008
Le pont, la porte et la fenêtre sont des motifs fréquents dans les peintures et les sculptures de verre de Bohumil Eliás. Pour l’auteur, ils signifiaient la séparation entre le monde de notre réalité et un monde ouvert à des dimensions inimaginables.
Le lieu et le moment de l’invitation et de la décision de partir vers un monde inconnu, c’est aussi le sujet de « l’Escalier au ciel ». Couche par couche, de la base au sommet du monolithe de verre, nous voyons croître l´intensité de la lumière et sentons l´espace se libérer. La sculpture s’ouvre telle une voie, invitant à s’envoler vers le ciel... et plus loin encore.