Yaffa et Jeff Balance

Le 02/06/2009
Imaginez des milliards et des milliards de nouveaux arbres ; pour cela, il suffirait que chacun sur terre plante un arbre. Voilà une vision optimiste, une pensée positive…

Pensez à notre dépendance des forêts et des plantes pour l´oxygène que nous respirons.
Au rythme où les hommes peuplent le monde, consomment ses ressources et réduisent en cendres les forêts, nous pourrions manquer d´air avant d’avoir épuisé l´eau potable. Voilà un point de vue pessimiste ou négatif).

Un être humain peut survivre 3 semaines sans nourriture, 3 jours sans eau, mais seulement 3 minutes sans oxygène. Cela signifie que, en tant qu’espèce, nous devons accepter le fait que les humains et toutes les créatures sont en symbiose avec la nature (en particulier les plantes et les arbres).

L’œuvre que nous présentons cette année, Balance, est un rappel de notre importante dépendance aux arbres.
Pour « Positive/Negative Space », nous avons décidé de présenter l´arbre en le retirant du verre. Son absence renforce cette affirmation.
Nous avons couvert la sculpture de couches d’images de la vie et de la nature. Nous avons épluché l’écorce terrestre pour révéler le temps et l´histoire. Au cours des années, l´homme a construit et érigé des millions et des millions d´arbres artificiels.

La nature a été le fil d’Ariane de notre travail et représente une cause que nous pensons indispensable de soutenir. La protection de l’environnement doit primer et être au centre des politiques de nos sociétés et de gouvernement. Il se peut que nous ayons tous un peu de sang sur nos mains mais, en changeant d´attitude, en réorientant certaines ressources et en travaillant dur, nous pouvons parvenir à un équilibre positif sur la Terre.