Sally Dulcius ex asperis

Le 02/06/2009
J´ai longtemps été fascinée par l’histoire d´Eve et de la pomme, vue comme une allégorie des aspects positifs et négatifs dans les expériences de l’amour et du plaisir. Dans le « Jardin du Bien et du Mal », les yeux d´Eve, jusqu’alors fermés, se sont ouverts à une sorte de connaissance qui peut être à la fois douce et amère et, finalement, nécessaire pour savoir vraiment ce qu’être humain signifie. L’œuvre pour les Verriales de cette année est une réflexion sur la dualité de cette expérience.