Jaromir Element of Fire

Le 02/06/2009
Une sagesse millénaire dit que tout porte en soi une petite partie de son contraire. Cette ambiguïté – au sens positif et négatif – fait partie de l’ordre équilibré du monde. Sans le mal, il n’y aurait pas le bien, sans la mort, il n’y aurait pas la vie, sans la laideur, il n’y aurait pas la beauté, sans la douleur, nous ne connaîtrions pas la joie.
L’expérience humaine est comme la spirale d’un tourbillon qui nous entraîne dans l’inconnu du monde environnant et des recoins perdus de nous-même. La peur de cet inconnu, de la face cachée des choses, se mélange avec le désir de connaître la vérité, quelle qu’elle soit.
La chute dans ce gouffre, comporte elle aussi en soi le moment enivrant de la liberté du vol, comme l’amour, lui aussi, comporte en soi, depuis le commencement, la crainte amère d’une déception possible.

Ivo Kren, Conservateur de la collection du verre, Vychodoceske Museum, Pardubice