The Mechanics of Memory

Le 29/06/2006

LA MEMOIRE – tellement mystérieuse

 Notre point de départ a été de nous demander pourquoi  certains souvenirs s’évaporent et
d’autres restent. Puis, pourquoi certains de ceux qui restent sont apparemment sans importance, lorsque les oubliés peuvent être ceux que l’on chérit.

 Puis, nous avons commencé à imaginer les dispositifs susceptibles d’être utiles pour le stockage et le rappel.

 Les souvenirs sont peut être mis dans plusieurs petites boîtes et placés dans différentes parties du cerveau et du corps. Certaines boîtes sont grandes et assez pleines, d’autres petites, et on a aussi besoin de quelques boîtes vides, prêtes à recevoir de futurs souvenirs. Et, en attendant que ces boîtes à souvenirs soient stockées à l’intérieur, il ne peut y avoir ni expression ni émotion.

 Les souvenirs peuvent aussi être gardés dans des tiroirs, comme dans une armoire. Certains tiroirs sont bien organisés, ordonnés, tandis que d’autres sont en désordre, remplis de choses et de pensées sans rapport. 

 Parfois, des souvenirs sont gardés cachés ou mis sous clé pour les protéger – et le code est perdu. Une salle des coffres apparemment fermée et qui contient des souvenirs trop précieux ou trop douloureux à révéler.

 Quels que soient les dispositifs pour effacer, stocker et rappeler des souvenirs, ce serait de la folie s’ils n’existaient pas. Car, l’idée que nous puissions avoir besoin de nous rappeler et de ressentir chaque milliseconde de vie que notre esprit et notre corps enregistrent encore et encore, en une boucle
continue et croissante comme un film – avec son, odeur, goût et toucher – c’est la définition même de la folie totale.